Mot de la rédaction
Plan du site au format XML

avancée

Archive PDF

01
02
03
04
05
06
07
09

العدد 19 ديسمبر 2014 N°19 Décembre 2014

Mot de la rédaction

Le numéro 19 de la revue des sciences humaines et sociales paraît grâce aux efforts de son staff composé d'experts, réviseurs et comité de rédaction, qui ont veillé au bon suivi des articles proposés à la publication, mais aussi à leur sélection et révision, afin de les hisser aux hauts niveaux du débat scientifique dans le domaine des sciences sociales, tant sur le plan textuel que méthodologique. Ainsi, le lecteur de ce numéro pourra noter que le nombre d'articles publiés a doublé, que les textes validés sont plus visibles, grâce aux résumés et mots-clés rédigés dans trois langues, et que les spécialités abordées sont plus diversifiées. La revue inclut également des articles nationaux et internationaux, un autre pari permettant de porter le discours du savoir au-delà des murs de l'université pour qu’il se fructifie dans un espace à la fois national et international.

Ce numéro vous propose une production scientifique diversifiée dans le domaine des sciences humaines et sociales. En effet, il débute par une étude juridique de la relation entre les deux pouvoirs législatifs et exécutifs dans le domaine de la gestion des relations extérieures, présentée par M. Khaïr Guechi, dans laquelle il tente d’établir une comparaison entre les différents textes ayant figurés dans les constitutions algériennes successives, en s’arrêtant aussi sur « la relation entre les autorités ». Le chapitre juridique a également inclus d’autres thèmes, tels que «l’approche post-statuaire des formes juridiques dans la société contemporaine» de M. Mourad Bensaïd, qu’est une tentative de saisir la relation entre le Droit et la gouvernance dans l'ère de la mondialisation, mais aussi « les sanctions administratives et la logique de l’équilibre entre les droits administratifs et les libertés fondamentales » de M. Salaheddine Boudjelal, ou « l’évaluation du principe de la légitimité de la peine dans les tribunaux pénaux internationaux spéciaux » de Mme Houria Ouassae. D'autre part, M. Ayachi Chetouah s’est focalisé sur les dispositions générales de la convention de La Haye dans l’étude des questions relatives aux actes de ventes à caractère international. Dr. Benarab Mohamed a, quant à lui, abordé l'expérience de la e-gouvernance en Algérie, dans une lecture critique des éléments de transition et de la réalité de la gouvernance traditionnelle.

Par ailleurs, le thème de l’e-book s’intéresse au développement du vocabulaire chez l'apprenant, avec l’étude de M. Rabie Kifouche, un volet permettant d’enrichir le dossier de la pratique numérique et électronique que les sciences humaines et sociales pourraient investir pleinement. Les études intellectuelles et techniques ont abordé, quant à elles, la question des « manifestations de l’élément religieux sacré dans les poèmes algériens contemporains », à travers l’étude de M. Ahmed Al-Ayadhi, et la problématique du « changement social chez Malek Bennabi », traitée par M. Douadi Kerouaz. Le chercheur Houari Adie a évoqué, de son côté, l'étude de Pierre Bourdieu sur la région de la Kabylie et comment ce penseur a-t-il fondé ses théories à travers le modèle kabyle traditionnel. 

De surcroît, le numéro a abordé des thèmes méthodologiques, l’un M. Foudil Dilou l’a consacré à l’étude des critères d'honnêteté et de cohérence dans la recherche quantitative et qualitative, et l’autre M. Mokhtar Rehab l’a dédié aux noms propres dans la recherche anthropologique. M. Toufik Samei a présenté, quant à lui, une étude sur la  compétence professionnelle et éducationnelle, ainsi que les modes de sa conception, sa mise en pratique et son évaluation.

Les études pratiques se sont manifestées avec une étude de Mme. Benamara Saïda des conséquences de la réforme éducationnelle sur la performance de l’enseignant en tant qu’exécuteur effectif de tous les programmes et étapes de la réforme, et celle de Mme. Houda Sellam sur la gestion de classe et sa relation avec la compatibilité professionnelle du professeur de l'enseignement secondaire à la lumière de la dichotomie compatibilité professionnel et interaction en classe. Mme Safia Djedouali s’est intéressée, quant à elle, aux compétences de la prise de décision dans l’institution éducationnelle et les compétences élémentaires requises aux directeurs d’établissements. Aussi, s’intéressant à la famille palestinienne à Rafah, M. Mahmoud Mohammed Saleh Al-Shami a présenté une étude pratique sur l’étendue de la culture du dialogue et à quel point celle-ci est-elle investie pour atteindre la paix psychologique et familiale. 

Quant aux questions sociales, elles ont fait l’objet de l’étude de M. Lamri Aissat  qui a abordé le handicap dans le contexte de la prise en charge et l'intégration de cette catégorie, et celle de M. Tayeb Said qui a traité la question de l'intégration sociale des catégories marginales. Mme Ismahane Azzouz et M. Noureddine Djebali ont soulevé, de leur côté, la problématique du dispositif sanitaire et sa relation avec les stratégies d'adaptation chez les patients souffrant d'insuffisance rénale chronique. Mme Ouassila Khennoufi a abordé, dans une étude juridique, le thème des migrations provoquées par les catastrophes environnementales. 

Dans le domaine de l'information, Mme Samia Aouadj a souligné le rôle culturel de la presse écrite, en proposant un modèle à succès d’une nouvelle rubrique culturelle. Tandis que Mme Amel Mehri a abordé la nature de l’information environnementale du point de vue du développement durable, une approche à encourager dans nos spécialités. 

Les institutions ont, à leur tour, fait l’objet de deux lectures croisées, l’une concentrée sur leur rôle dans la réalisation du développement durable, réalisée par Mme Meriem Ouali, et l’autre sur ​​la dichotomie traditionnel/contemporain dans les modes de gestion, effectuée par M. Moussa Zouaoui.

Quant au domaine des sciences politiques, il a fait l’objet de deux études, la première sur l'évolution des politiques de l'Union européenne dans le Maghreb après la guerre froide, présentée par M. Djaafar Adala, et l’autre sur les stratégies de concurrence internationale dans le Sahel et le Sahara, présentée par Djamila Allègue.

Le contenu de ce numéro est le fruit de la politique de sélection scientifique fondée sur la double expertise et le critère de la valeur scientifique et la diversité thématique.

 En présentant au lecteur ce nouveau numéro contenant des articles variés et des thèmes divers, nous adressons nos remerciements à tous ceux qui ont fait en sorte que cette revue puisse atteindre l’objectif escompté, parmi les experts et réviseurs qui ont lu les articles et les ont suivi jusqu'à ce qu’ils se rapprochent au mieux de la valeur souhaitée, et les chercheurs qui ont répondu aux conseils des experts et ont témoigné d’une grande souplesse dans la modification de leurs articles, afin que ceux-ci répondent aux exigences scientifiques, cognitives et méthodologique, car la revue nous appartient à tous, il est donc normal que la valoriser soit l'ambition qui nous anime tous.

 

 

 

 

Rédacteur en chef